Train d’enfer : question d’actualité sur le transport de déchets nucléaires

Question d’urgence et d’actualité posée par le groupe des Elu-e-s Europe Ecologie – Les Verts au sujet du convoi ferroviaire de déchets nucléaire programmé les 24 et 25 novembre 2011. 
Monsieur le Maire,
 
Un nouveau convoi de déchets nucléaires passant par l’agglomération strasbourgeoise a été annoncé pour la fin de cette semaine. C’est à ce sujet que nous avons souhaité vous interpeller.
 
Les 24 et 25 novembre, soit presque un an après le « train d’enfer » des 5 et 6 novembre 2010 qui avait traversé notre commune dans la plus grande opacité, un nouveau convoi de déchets nucléaires à haute activité, en provenance de La Hague, et à destination de Gorleben (Allemagne) traversera le territoire national.
 
Il y a un an à peine, nous adoptions au sein de cette enceinte une motion d’indignation pour dénoncer le manque de transparence et d’information des élus et des citoyens qui entoure ces convois au mépris du danger potentiel qu’ils font courir à nos concitoyens.
 
Cette année encore, comme pour les 11 convois précédents, aucune information n’a été à notre connaissance mise par l’Etat à disposition des élus et des populations concernées.
 
Les élu-e-s Europe Ecologie – Les Verts constatent une fois de plus que l’industrie nucléaire française et les pouvoirs publics méprisent ouvertement le droit à l’information des habitants, comme celui des élus locaux. Mépris d’autant plus affiché que des informations contradictoires circulent depuis peu sur la date précise à laquelle ce train passera effectivement en Alsace, rendant impossible une diffusion officielle de l’information auprès des personnes résidant à proximité des zones de passage ou des usagers du réseau ferroviaire.
 
Nous rappelons que la Constitution française prévoit que « Toute personne a le droit, dans les conditions et limites définies par la loi, d’accéder aux informations relatives à l’environnement détenues par les autorités publiques » et que l’article L 125-2 du Code de l’Environnement dispose que : « Les citoyens ont droit à une information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent. »
 
C’est pourquoi nous vous demandons aujourd’hui de bien vouloir porter à la connaissance du Conseil municipal les informations dont vous disposeriez, et à défaut d’interpeller le Préfet pour lui demander :
 
  • Qu’une information transparente soit délivrée aux élus et aux populations des communes situées autour du trajet du convoi,
  • Que les moyens de prévention contre toute forme d’attaque ou d’avarie du convoi soient communiqués aux élus des territoires traversés, ainsi que les dispositifs de protection, voire d’évacuation, prévus en cas d’accident majeur,
  • Que le passage de ce convoi se fasse en dehors des horaires de circulation des trains de voyageurs.
 
Dans l’attente d’une éventuelle réponse des représentants de l’Etat, et avertis de l’habituel silence de ces derniers, nous souhaitons que la ville de Strasbourg publie via ses supports de communication numériques la carte des parcours possibles du train de déchets nucléaires qui traversera notre région les 24, 25 ou 26 novembre prochains et prenne langue avec les collectivités concernées pour qu’elles s’associent à une démarche nécessaire de transparence et d’information citoyenne déjà portée par de nombreuses associations.
Intervention d’Eric Schultz,
conseiller municipal et communautaire,
co-président du groupe des élus Europe Ecologie – Les Verts de la Ville de Strasbourg,
pour le groupe des élus EELV

Remonter