CEMS 27 01 2017 – Point 9: Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage

Point 9: Signature du Contrat Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage avec l’Ademe : mise en place de la politique de réduction, recyclage et valorisation des déchets de l’Eurométropole de Strasbourg.

Intervention de Jeanne Barseghian, conseillère eurométropolitaine déléguée à la lutte pour la reduction des déchets et à l’ESS

Pour le Groupe Ecologiste et citoyen,

 

Monsieur le Président, mes cher.es collègues,
Je me réjouis très sincèrement de la présentation de ce point qui nous permet de mettre en lumière cette délibération majeure qui marque un véritable changement de cap pour notre agglomération. Francoise Bey et moi-même avons formalisé cette semaine le contrat avec l’Ademe sur lequel nous travaillons depuis plus d’un an et qui nous engage pour 3 ans dans la demarche ambitieuse du Territoire Zero Dechet Zero Gaspillage. Je tiens à saluer le travail de grande qualité réalisé par les services sous l’égide de Francoise Bey, en premier lieu le service collecte et valorisation des dechets mais également en transversalité avec les services économiques ou en charge de l’énergie, etc. Nous avons vu déjà plusieurs réalisations importantes ces derniers mois, je peux par exemple citer le plan de relance Éco-Emballages sur la collecte du verre ou encore la mise en place d’un service d’intérêt économique général sur les textiles, un système qui n’existe nulle part ailleurs en France.

Je le disais, cette délibération est majeure à plusieurs titres :

– Majeure du point de vue écologique : car nous sortons de l’ère du jetable pour entrer dans celle de la préservation des ressources et de la lutte contre tous les gaspillages. C’est dans la droite lignée de notre stratégie Air Énergie Climat, vers plus de sobriété et un moindre impact sur l’environnement.

– Majeure du point de vue économique : car elle représente un gigantesque gisement d’emplois, en toute cohérence avec notre stratégie de développement économique ÉCO 2030 en matière d’économie verte, d’économie circulaire, d’écologie industrielle territoriale.

– Majeure du point de vue social : car nous faisons le choix de donner la priorité aux acteurs de l’économie sociale et solidaire et à toutes les activités qui généreront un fort impact social, et donc un accompagnement social et professionnel des personnes éloignées de l’emploi

– Majeure enfin du point de vue démocratique : car la co-construction est au cœur de cette délibération. La gouvernance mise en place donne un cadre et des objectifs globaux mais s’appuie ensuite sur l’ensemble des initiatives et propositions des acteurs de terrain (communes, associations, acteurs économiques, relais de proximité, bailleurs sociaux etc.).

A présent un point important sur l’usine d’incinération. On ne peut pas laisser penser qu’avec la réfection de notre usine d’incinération, rien ne changera à l’avenir. Ce n’est pas ce qui est en train de se passer, et cette délibération le prend en compte (cf page 7) en faisant expressément mention de la nécessaire évolution de notre usine au regard de la nouvelle loi de transition énergétique et du futur schéma régional de gestion des dechets. Il est dit très clairement que la part de l’incinération est vouée à se réduire, qu’elle constitue l’ultime maillon de la chaîne de réduction et de valorisation, et que donc il nous faudra à un moment nous interroger sur le redimensionnement de nos équipements. Nous ne sommes pas les seuls à nous poser ces questions et la réunion que nous avons eue cette semaine avec l’Ademe, la Région et la Dreal était très claire de ce point de vue.

Pour finir, je tenais à informer nos collègues du fait qu’à partir de maintenant, toute action qui contribuera à nos objectifs de réduction, recyclage et valorisation des déchets sera signée d’un « Z » qui ne veut pas dire « Zorro » mais « Zero » pour Zero Dechet et Zero Gaspillage !

Un commentaire pour “CEMS 27 01 2017 – Point 9: Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage”

  1. Ça c’est du beau et vrai travail : merci à ces élues qui donnent envie de faire confiance à la, aux politique(s).

Remonter