CM 24 04 2017- Alain Jund – Point 31: La Formule E, non merci !

Conseil municipal du lundi 24 avril 2017

 Point n°31 : Versement d’une subvention dans le cadre d’une manifestation sportive ! – Formule E

Un Rallye Automobile, même électrique….non merci !

 Intervention de Monsieur Alain Jund, adjoint au Maire

Monsieur le Maire, mes chers collègues,

Décidemment c’est à ne plus rien y comprendre ;

  • Pendant des mois et des mois nous, les élus et les strasbourgeois ont débattu de l’avenir des quais des Bateliers et des Pécheurs autour d’une ambition majeure : que les strasbourgeois réinvestissent les quais et que les voitures n’y trouvent plus qu’une place minimale,
  • Dans quelques semaines va s’engager le projet de transformation de la rue des Juifs qui devrait voir une diminution drastique de la place de l’automobile…on y parle d’une zone de rencontre
  • Depuis plus de 20 ans, sous votre égide Monsieur le Maire, l’objectif est de diminuer fortement la pénétration de l’automobile dans la ville : je pense que Strasbourg à plutôt réussi dans cette démarche
  • Il y a 3 ans, nous avons enfin tourné la page du « Rallye Automobile » qui avait quand même couté plusieurs millions d’euros aux contribuables.

Et patatras….tout serait donc à recommencer avec l’apparition d’un nouveau rallye automobile….électrique celui-là.

Et avec un étude préalable sans contenu ?

Au nom du groupe des élus écologistes et citoyens, je confirme notre opposition à ce projet :

  • Quel symbole mettrions nous en avant : la vitesse qui génère l’accidentologie alors que toutes les campagnes de prévention se battent contre cette image déplorable de la vitesse,
  • Quelle image voulons nous promouvoir : celle des transports collectifs alors que le tram franchit le Rhin, celle d’une agglomération qui donne toute sa place aux piétons et aux vélos où alors celle d’un retour de la voiture en ville…..quel paradoxe !
  • Pour l’ancien Rallye automobile, les collectivités publiques finançaient annuellement à hauteur de 3 millions d’euros. L’heure n’est vraiment pas aux dépenses inutiles. Les villes, qui ont accueilli cette formule E ces dernières années a dépensé plusieurs millions d’euros !!

Et d’ailleurs si nous devions accueillir cette manifestation au nom de l’attractivité internationale et de notre image au plan mondial, c’est plutôt mal parti car personne ne se souvient, à ce jour ni des pilotes vainqueurs, ni des villes d’accueil.

Alors revenons à un peu de sérieux…. au futile préférons l’utile !

En ces périodes un peu compliquées pour le débat public mais aussi pour nos concitoyens, en ces périodes de rigueur financière pour les collectivités nous avons vraiment autre chose à faire !

Remonter