Subvention à l’association des Amis du Zoo de l’orangerie : nous nous abtenons ! CM du 16/04/18

Jean Werlen, pour le groupe des élu.es écologistes

Monsieur le Maire, mes chères collègues,

La subvention du zoo de l’orangerie est une délibération habituelle. Comme chaque année, cette subvention de 270 000 euros fera débat, à juste titre.  D’années en années, nous dénonçons, collectivement, les conditions d’exploitation de cet équipement. L’association gestionnaire est régulièrement pointée du doigt par les associations animalistes, le public et les spécialistes, pour les mauvaises conditions de vie des animaux, la vétusté des installations, l’obsolescence du projet même, porté par l’association.

Depuis maintenant 2-3 ans, après des groupes de travails, réunions de concertation, débats en conseil municipal ou dans la presse, on nous annonce des changements : la mini ferme, la refonte du zoo sur un projet avec des espèces locales. Des rapports ont été remis, force est de constater que les lynx ont été enfin transféré dans un parc animalier Allemand, ou ils auront l’espace nécessaire pour vivre dignement.

C’est en progrès, cependant ces avancées sont lentes ! La situation, sauf pour le lynx, n’a donc pas vraiment évolué. Nous en sommes toujours au stade d’études de projets, cela fait 3 ans maintenant. La confiance est rompu avec cette structure, les projets présentés, nous laisse, sceptiques. Le statut quo ne peut durer davantage. Nous voterons, je l’espère, toute à l’heure une motion pour l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques, nous nous engageons pour la condition animale.

L’anomalie de la situation de ce zoo dans nos politiques publiques ne pourra durer éternellement. Nous sommes convaincus que la mini-ferme en voie d’achèvement pourrait suffire à garantir l’intérêt pédagogique et contenter les visiteurs du site.

Le zoo de l’Orangerie doit changer, nous en sommes convaincus et sommes prêts à accompagner le mouvement en y mettant toute notre énergie et notre force de conviction. Mais nous ne pouvons aujourd’hui souscrire aux orientations qui nous ont été présentées pas plus que nous ne pouvons accorder notre confiance à une association gestionnaire qui ne donne que peu de signes ni de bonne volonté, ni de changement.

C’est pourquoi nous nous abstiendrons sur cette délibération et resterons vigilants et mobilisés sur cette question.

Monsieur le Maire, Cher-es collègues, je vous remercie.

Remonter