Pacte de la démocratie locale – Conseil municipal du 15/10/2018

Jeanne Barseghian, pour le groupe des élu.e.s écologistes

 

Monsieur le Maire, mes cher.es collègues,

Je voudrais à mon tour me féliciter de cette délibération importante et saluer le travail remarquable qui a été fait autour du sommet citoyen.

Cette délibération est aussi importante voire même encore plus importante que celle que nous avons adoptée en avril dernier.

En avril, nous nous sommes mis d’accord sur des principes : le principe de la co-construction, celui d’un meilleur accès à l’information, celui d’un meilleur dialogue entre élu.es, administration et habitant.es. C’est très important les principes, mais c’est encore mieux de les mettre en oeuvre. Aujourd’hui nous franchissons cette étape en appliquant ces principes et en créant 2 nouveaux outils d’initiative citoyenne. C’est nouveau car cela renverse la logique. Ce n’est plus seulement la Ville qui organise la concertation sur les sujets qu’elle souhaite, dans son cadre, avec ses codes et sa vision. Ce sont maintenant les citoyens.nes qui vont proposer leurs idées, leurs projets, voire même des sujets à mettre à l’ordre du jour du Conseil municipal, grâce aux budgets participatifs et au droit de pétition citoyenne.

Je pense que ce changement est important. Je pense qu’il est attendu.

En effet il est grand temps que nous sortions des formes convenues et il faut le dire – peu efficaces – de concertation et de participation. Je pense que certaines instances de concertation sont aujourd’hui vécues par les citoyen.nes comme des chambres d’enregistrement où tout est déjà décidé d’avance et où leur voix portent peu.

En conclusion, je pense que nous ne devons pas avoir peur de ce que nous proposerons les strasbourgeois.es. Ils et elles ont déjà montré la,pertinence de’leurs propositions : en demandant une assiette plus saine à la cantine pour leurs enfants, en demandant que soit étudié l’impact des perturbateurs endocriniens sur notre santé, en demandant de planter plus d’arbres dans notre ville pour améliorer la qualité de l’air et lutter contre les changements climatiques.

Notre démocratie locale ne pourra être que vivifiée par cette nouvelle manière de faire et ‘il est positif et même souhaitable que cela bouscule nos habitudes !

C’est pourquoi le groupe des élu.es écologistes soutient et votera pour cette délibération.

 

Remonter