Trottinettes électriques en libre service : soyons vigilant.e.s ! CMStras 21/01/2019

Pierre Ozenne, pour le groupe des élu.e.s écologistes,

Cette délibération vise à mettre en place une démarche innovante : réguler un phénomène qui concerne  un certain nombre de villes en France et en Europe, actuellement de manière anarchique.

Anarchique car de nombreux opérateurs inondent littéralement des villes avec des objets en libre-service : vélos et trottinettes, en espérant, quelques années plus tard, être en situation de monopole après extinction des différents concurrents.

De cette anarchie naît de nombreux inconvénients, notamment des vélos et trottinettes abandonnés sur les trottoirs, gênant ainsi les déplacements des piétons entre autres.

Cette délibération permettra d’éviter, je l’espère, la jungle du libre-service au détriment de l’espace public afin d’avoir un espace public sécurisé pour l’ensemble des différents modes qui l’empruntent. En effet, l’organisation du « libre-service », et finalement la limitation indirecte du nombre de candidats devrait limiter des inconvénients et nous doter d’un outil pour agir auprès de l’opérateur qui serait retenu pour fonctionner sur Strasbourg.

Nos points de vigilance :

  • libre-service pourquoi pas, mais pourquoi pas avoir des points fixes dans les endroits les plus tendus, comme dans le centre-ville.
  • Sur l’alimentation des batteries électriques, nous écologistes, préférons que l’énergie électrique soit issue du renouvelable.
  • Sur les réels usages des trottinettes, il nous parait intéressant qu’un observatoire soit mis en place pour connaître les pratiques et les reports modaux sur cette trottinette. Sont-elles utilisées par des piétons, des automobilistes … ?
  • le développement des trottinettes se fait sur un modèle économique qui est l’usage des données privées collectées, cet aspect pourrait faire l’objet du cahier des charges.

Enfin, il me paraît indispensable de constituer un groupe de travail et de suivi et éventuellement lui permettre d’amender les conditions d’utilisation de l’espace public au-delà de la question financière.

Le groupe écologiste votera cette délibération sur ce dernier point.

Remonter