À la Une

  1. Le GCO confirmé par Hulot : une faute lourde!

    Le GCO confirmé par Hulot : une faute lourde! Les élu.e.s écologistes de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg prennent acte du communiqué de presse du ministre de la transition écologique et solidaire concernant le Grand Contournement Ouest de Strasbourg. Ils réaffirment leur totale opposition au GCO. Ce projet est une faute lourde. …

    Lire la suite

Actualité

  1. Motion : Stocamine nous rappelle les enjeux de notre nappe phréatique. Adoptée au Conseil EMS du 1er mars 2019

    L’annonce du 21 janvier 2019 du Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire de laisser enfouies plus de 40 000 tonnes de déchets industriels dangereux à 500 mètres sous terre à Wittelsheim ne pouvait satisfaire ni les élus locaux, ni les associations environnementales, ni les citoyens. La volte-face opérée quelques jours après pour lancer une étude technique d’un an sur le déstockage éventuel d’une partie des déchets tempère les décisions, mais les risques de pollution par la saumure jusqu’à la nappe phréatique d’Alsace sont réels et incontestables. …

    Lire la suite

Conseil Municipal

  1. Point 5 : Parc Naturel Urbain : pour une montée en gamme ! Pierre Ozenne – CM du 25/02/2019

    Pierre Ozenne, pour le groupe des élu.e.s écologistes Monsieur le Maire, cher·e·s collègues, Issu d’une démarche volontariste, la Ville de Strasbourg a décidé la mise en place d’un Parc Naturel Urbain en 2013. Son contour épouse peu ou prou la trame verte et bleue traversant notre commune, dans le cadre du Schéma Régional de Cohérence Ecologique. …

    Lire la suite

Conseil de l'Eurométropole

  1. Motion : Stocamine nous rappelle les enjeux de notre nappe phréatique. Adoptée au Conseil EMS du 1er mars 2019

    L’annonce du 21 janvier 2019 du Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire de laisser enfouies plus de 40 000 tonnes de déchets industriels dangereux à 500 mètres sous terre à Wittelsheim ne pouvait satisfaire ni les élus locaux, ni les associations environnementales, ni les citoyens. La volte-face opérée quelques jours après pour lancer une étude technique d’un an sur le déstockage éventuel d’une partie des déchets tempère les décisions, mais les risques de pollution par la saumure jusqu’à la nappe phréatique d’Alsace sont réels et incontestables. …

    Lire la suite

Remonter