Eric SCHULTZ

Schultz Eric-9135c

Adjoint au Maire  à l’Etat Civil et à la mission des temps

  • Opérations électorales et du recensement de la population,
  • Accueil du public et le fonctionnement des services de proximité en lien avec la vie quotidienne administrative des citoyens (assurés au sein des mairies de quartier ou au centre administratif),
  • Service funéraire et la réalisation ou la rénovation des espaces, aménagements, locaux et équipements au sein des cimetières,
  • Mission des temps (adaptation des horaires d’accueil du public, télétravail, …)

 

Conseiller de l’Eurométropole

 

 

Représentant de la Ville de Strasbourg au sein de : 

  • La Commission paritaire Ville / Cus chargée des rapports financiers entre la Ville et la CUS
  • La Commission mixte d’orientation et de contrôle du réseau cable de Strasbourg
  • La commission des foires et marchés
  • La commission consultative des jardins familiaux
  • La commission consultative des services publics locaux de la ville de Strasbourg
  • La maternelle Sainte Madeleine
  • L’école élémentaire Sainte Madeleine
  • Du Collège de l’Esplanade
  • Du lycée Marie Curie
  • Du lycée Fustel de Coulanges
  • Des jardins d’enfants sur Stolz
  • Du CSC de la Krutenau
  • De l’association des maires du Bas-Rhin
  • De la fédération nationale des services funéraires publics

Représentant de l’Eurométropole de Strasbourg au sein de : 

Contact :

Secrétariat du groupe : 03.88.60.94.26

eric.schultz[at]strasbourg.eu

8 commentaires pour “Eric SCHULTZ”

  1. […] Eric SCHULTZ […]

  2. […] Eric SCHULTZ […]

  3. […] Eric SCHULTZ […]

  4. […] Eric SCHULTZ […]

  5. […] Eric SCHULTZ […]

  6. Monsieur Schultz : en apprenant que vous relanciez le débat sur les antennes-relais dans notre ville,

    1) je reprends ESPOIR (propriétaires à la croisée de trois antennes à la Robertsau, nous dormons mal, sentons une forte pression dans la tête certains jours, sommes souvent malades… mais ne voyons pas où déménager)

    2) je pense peut-être me réconcilier avec les verts (j’ai toujours voté écologiste mais suite à votre abandon apparent dans le domaine de la téléphonie, j’avais décidé de voter blanc aux prochaines élections et à toutes celles qui suivront)

    3) J’en profite pour vous dire aussi que la politique de bétonisation de notre ville, (supprimant maisons et jardins, bâtissant à ras de trottoirs jusqu’à 8_9 étages et renvoyant parcs et infrastructures sportives à l’extérieur de la ville) n’est que l’application irréfléchie de dictats d’urbanistes qui sont tous formés « à la même sauce » et récitent sans sensibilité ce à quoi on les a formatés durant leurs études.

    DENSIFIER, S’IL LE FAUT, OUI ! SUPPRIMER LA MÉMOIRE D’UN QUARTIER,POUR EN FAIRE UNE ANONYME ZONE URBAINE MODERNE, NON !
    Vous vous ruez sur le moindre jardin comme la pauvreté sur le monde ; vous allez récolter ce que vous semez : une ville que les habitants ne penseront qu’à fuir le WE à grand renforts de véhicules (vivent les bouchons) plutôt que de rester dans leur jardins et les « quartiers-villages »)

    DENSIFIER OUI MAIS AVEC : TOITS ET FAÇADES VÉGÉTALISÉES, « TROUÉES VERTES » assurant des traversées de la CUS sur des chemins en terre battues pour les marcheurs, coureurs et autres sportifs ; (car il ne suffit pas d’aller en haut du centre administratif pour se gausser en disant « Strasbourg c’est vert ! », en contemplant la cime des arbre ; non, il faut aller de ses pieds fouler le sol de cette ville et chercher où l’on peut s’y asseoir dans l’herbe, où l’on peut y trouver la terre, l’humus, où les espaces verts ne sont pas conçus comme une simple carte postale destinée à animer notre vue, mais conçus comme le nécessaire espace naturel dans lequel on peut retrouver végétation, odeurs, toucher, ressenti de la nature.)

    Quant aux infrastructures sportives elles restent insuffisantes :
    la piscine du Wacken, une belle réussite par ailleurs, est minuscule, on s’y cogne et les accidents y foisonnent ; où aller nager tôt le matin, avant le travail sinon, sans prendre à nouveau sa voiture. Les gens qui découvrent notre ville le disent tous « il y a un problème avec les piscines ici ». Et on envisage de privatiser les Bains Municipaux !!!!!!!!!!!! (qui tombent en ruine, soit dit en passant ; la hon-te pour un tel bijou, passé en photo dans les plus grandes revues d’art ! )

    Mais il n’y a pas que les piscines : on veut faire faire de l’athlétisme à l’un des ses trois enfants ? Pas de souci : direction Hautepierre (en voiture, bien sûr, le tram ce n’est pas jouable pour une grosse famille aux emplois du temps multiples et décallés) : trop cher certes (pas de tarif famille, l’adulte accompagnateur n’a pas de réduction même pour accompagner trois petits à l’école, super 100 euros de budget Tram par mois quand on a de petits revenus…),
    …mais surtout trop long quand on doit concilier l’athlétisme de la petite à Hautepierre, la natation de la moyenne à Schitligheim (la piscine, super, pour les clubs, c’est niet dans notre quartier) et le Conservatoire du grand place de l’Etoile…

    Voyez-vous de l’autre côté du Rhin, on arrive à s’appeler Berlin ou Münich, à être une très grande ville, tout en offrant à chacun sport et nature au coeur de la cité. Je pense qu’avec des décideurs comme les nôtres, Central Park n’existerait plus depuis bien longtemps.

    Stoppez cette bétonisation galopante, posez-vous,
    retrouvez votre bon-sens ; vous aviez encore de l’or entre les mains, car Strasbourg alliait grandes zones vertes et patrimoine architectural (ancien et moderne) ; arrêtez le nivellement par le bas, arrêtez de faire copain-copain avec les promoteurs et les bétoneurs.

    En tous cas, merci tout de même d’agir contre ce gros problème sanitaire que sont les antennes !
    Je me tiens à votre disposition si vous voulez un témoignage.

    A.S.P

  7. Félicitations, Monsieur SCHULTZ pour vos positions en faveur des animaux. Comme vous le dites si bien dans votre communiqué du 23 octobre dernier, le bien-être des animaux est un enjeu de notre siècle.

    Patricia Bittar
    Montréal (Québec)

  8. Bravo pour votre soutien contre les irrégularités du zoo !
    Pourriez-vous également intervenir pour que cessent les massacres de pigeons et que soient installés à Strasbourg des pigeonniers contraceptifs, comme dans de nombreuses villes de France et d’Europe ? Ces gazages sont une honte pour une ville qui se prétend à vocation européenne. Avant et directement après les élections la mairie a fait des promesses non tenues et même tout à fait oubliées.

Laissez un commentaire

Remonter