Notre vœu pour 2018 : faire de Strasbourg une ville sans perturbateurs endocriniens – Adopté à l’unanimité !

 

Intervention de Jean Werlen, conseiller municipal :

Monsieur le Maire,

A l’instar de la Ville de Paris, notre groupe propose au Conseil Municipal de rejoindre la charte d’engagement « Villes et Territoires sans perturbateurs endocriniens » proposée par le Réseau environnement et santé (RES).

Ce vœu est une nouvelle étape dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens, que nous avons amorcée à Strasbourg avec le remplacement des barquettes plastiques par l’inox dans les cantines scolaires, les plans zéro phyto, etc.

Nous avons entre nos mains des leviers puissants, que nous utilisons d’ores et déjà : celui de la commande et des achats publics qui comportent déjà des clauses à caractère environnemental. Nous sommes déjà engagé.e.s avec nos partenaires associatifs ou autres sur une information du public ou l’organisation d’ateliers permettant de faciliter l’utilisation de produits sans perturbateurs endocriniens.

Strasbourg est reconnue sur ces sujets, l’action de notre municipalité est régulièrement saluée, continuons, Monsieur le Maire d’être à la pointe sur les questions de santé environnement.

Ces substances chimiques présentes dans notre quotidien (dans les aliments, les produits cosmétiques, les plastiques,…) agissent sur les systèmes hormonaux. Elles peuvent dérégler le fonctionnement de notre métabolisme,  nuire à la fertilité, perturber le développement des fœtus et sont suspectées d’être cancérigènes.

Ainsi, agir pour réduire l’utilisation de ces substances, trouver des alternatives, à terme les interdire, c’est agir pour notre santé à toutes et tous.

Vœu proposé par le groupe des élu.e.s écologistes  :

Engager notre ville vers un territoire sans perturbateurs endocriniens est un symbole fort et présente un intérêt local indéniable. En effet, préserver l’écosystème et éliminer les perturbateurs endocriniens sont des enjeux de santé publique.

Ce vœu s’inscrit dans la lignée de la politique déjà engagée par notre collectivité dans ce domaine et la renforce. Il vient notamment faire écho et prolonger notre démarche de suppression progressive des matériels comportant des perturbateurs endocriniens pour cuisiner et chauffer les repas dans les écoles.

Il est proposé au Conseil Municipal que la Ville de Strasbourg rejoigne la charte d’engagement « Villes et Territoires sans perturbateurs endocriniens » proposée par le Réseau environnement et santé (RES) et jointe en annexe.

Lien vers la charte : http://www.reseau-environnement-sante.fr/charte-dengagement-villes-territoires-perturbateurs-endocriniens/ 

Remonter