Nous soutenons avec fierté Strasbourg Ville hospitalière ! CM du 25/03/19

Jean Werlen, pour le groupe des élu.e.s écologistes

Chers collègues nous soutiendrons cette proposition avec fierté.

Cependant nous voulons dire pourquoi ce soutien :

Par cohérence avec notre histoire. Je ne paraphraserai pas notre Maire mais les valeurs d’hospitalité sont inscrites dans le patrimoine de Strasbourg.

Par amour de la République ! Notre devise n’est-elle pas liberté, égalité et Fraternité ? la fraternité a quelque chose d’universel qui nous oblige au cosmopolitisme et bien sûr à l’accueil. Il ne s’agit pas de charité mais d’altérité, de justice et de respect humain.

Par justice donc, car si une bonne partie des migrants fuient les conflits autour des ressources naturelles ou des conséquences  du changement climatique celui ci est bien l’oeuvre des sociétés productivistes occidentales, si d’autres fuient les violences issus de la colonisation, ce sont encore les mêmes qui étaient, alors, à la manœuvre.

Par dignité aussi, pas uniquement la nôtre, celle d’acteurs politiques, mais celle de tous les habitants de Strasbourg qui doivent être fiers de leur ville et qui le sont désormais. Répondre aux besoins fondamentaux de ceux qui en sont privés, par la guerre, la famine ou la peur grandit celui qui ouvre sa porte. Accompagner ces personnes dans leur parcours c’est aussi créer des dynamiques de confiance.

De plus ce projet est le fruit de la mobilisation, en premier lieu celle des associations, des acteurs de la solidarité, des institutions, des collectifs citoyens et de leurs militants (150 personnes qui se sont engagées, 50 partenaires). Cet engagement collectif est le signe d’une cohésion de la société et des acteurs sociaux sur le sujet. Sous l’impulsion du Maire et de notre collègue Marie Dominique Dreyssé, la ville transforme l’essai, donne l’engagement institutionnel et se fait porteur des finalités humanitaires, philosophiques et politiques de ce texte. Elle est également garante des objectifs et facilitateur de la mise en oeuvre collective.

Par pragmatisme aussi, parce que nous savons tous que notre société, notre ville, nos concitoyens serons gagnants dans cette démarche d’inclusion, d’enrichissement mutuel, de dynamisation culturelle et économique. Rappelons que les identités se renforcent par les apports, par le mettissage. Nous savons saisir l’opportunité du partage, de l’échange et de l’accueil. Ceci, accessoirement, permet de poursuivre des relations apaisées au sein de tous les éléments de la population.

Enfin parce qu’une fois de plus Strasbourg est à l’initiative, avec une position humaniste et une responsabilité Européenne. Ne soyons pas trop modestes notre présence active au sein de cette association la rend plus forte, plus légitime.

Ces raisons données, il reste à affirmer pourquoi cet engagement est utile et même  indispensable.

Le contexte Européen, qui a même fait reculer Mme Merkel, est bien contraire aux engagements que la délibération nous propose.  Des gouvernements et des acteurs politiques désignent  les migrants comme boucs émissaires pour se dédouaner de leurs échecs ou catalyser les mécontentements.  Monter la population contre des migrants encore plus malheureux qu’eux est indigne. Cette initiative va dans le sens inverse et recadre le débat.

Le contexte national et le comportement du gouvernement

L’impéritie factuelle de l’Etat dans la prise en charge de ses propres obligations, l’hébergement d’urgence et la gestion de l’asile, malgré la coopération, localement, avec ses services , oblige les collectivités à s’engager.

Puissions nous avec d’autres grandes villes, inverser une attitude qui croit diminuer la pression en n’augmentant pas l’offre d’hébergement. Notre engagement au sein du éeseau au côté d’autres villes, que nous espérons de plus en plus nombreuses, saura, nous l’espérons amender les analyses simplistes.

Voila donc, chers collègues, 9 bonnes raisons de porter cette délibération haut et fort et de la ratifier largement.

Remonter