Engagements de l’Eurométropole pour le climat : signature d’une convention mais surtout… des actions !

Conseil de l’Eurométropole du 05 avril 2019

Point n°3 « Signature de la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie »

Danielle Dambach,

Monsieur le Président, chèr.es collègues,

Le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes salue vivement la poursuite des engagements de notre collectivité dans la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie sur la base de notre nouveau Plan Climat, comme l’ont déjà fait les métropoles de Bordeaux, de Toulouse, de Brest ou de Grenoble.

Cette Convention et plus largement la COP21 a reconnu le rôle primordial et complémentaire des collectivités territoriales pour le climat. Et cette reconnaissance va de pair avec la responsabilité que nous avons de nous saisir à bras le corps de ce sujet et d’agir. Les dernières mobilisations de milliers de jeunes à Strasbourg et les marches pour le climat nous somment d’imprimer dans chacune de nos décisions politiques, dans chaque secteur, l’urgence climatique.

L’objectif à atteindre, à la fois dans cette Convention et le Plan Climat –et Madame Trautmann le disait- est une baisse de 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Concrètement, il s’agit de diminuer de moitié les trajets en voiture, de multiplier les transports en commun et les mobilités vélo/piéton, de changer nos habitudes alimentaires, de quintupler les parcelles en agriculture biologique, ou encore de généraliser le télétravail. Je ne prendrai qu’un exemple au Nord de notre territoire : si le tram desservait Schiltigheim, ce serait autant d’usagers en moins pour l’automobile. De même, chacune et chacun dans nos communes, nous avons des exemples concrets que nous pouvons mettre en œuvre pour agir.

La vision à court-moyen et long terme portée par le Plan Climat permettra de retrouver l’exemplarité, de la cohérence et du courage en matière d’action climatique afin que le territoire de l’Eurométropole puisse être source de bonnes pratiques dans le cadre de coopération internationale fixé par la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie.

Ainsi, s’engager est louable, mais nous devons être en capacité d’évaluer, de quantifier les résultats et les progrès de nos actions sur le territoire. Où en sommes-nous ? Avons-nous, chacun d’entre nous sous notre casquette d’élu ou de citoyen, une idée réelle des efforts à fournir, des moyens nécessaires pour atteindre nos engagements ? Car c’est ce que la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie nous demande dans un rapport de mise en œuvre tous les deux ans. Chacune et chacun d’entre nous doit se sentir concerné.e.

Monsieur le Président, chèr.es collègues, le groupe des élu.es écologistes et citoyen.nes formule, comme cela a déjà été demandé au Conseil municipal de Strasbourg, une demande et une proposition :

  • voir présenté au Conseil de l’Eurométropole un point d’étape sur la démarche Cit’ergie qui est notre outil d’évaluation et de suivi de notre politique énergétique et climatique ;
  • passer toutes nos délibérations, tous secteurs confondus, au crible de nos engagements climatiques afin que nos décisions politiques nous permettent d’atteindre les objectifs fixés dans le Plan Climat que nous voterons au point suivant.

Je vous remercie.

Remonter