Entre le SRADDET et le Plan Climat c’est le grand écart !

Conseil de l’Eurométropole du 05 avril 2019

Alain Jund pour le groupe des élu.es écologistes

Nous souhaitons rester en cohérence entre le vote du Plan Climat de l’Eurometropole et le Schéma Régional d’aménagement et de développement durable.

Cette délibération sur le SRADDET confirme le grand écart entre ces 2 délibérations.

Le 24 novembre 2017, nous avions adopté la contribution de l’Eurometropole au SRADDET.

Les élu.e.s écologistes avaient, à cette date, approuvé notre contribution avec trois points de vigilance:

– l’insuffisance totale d’ambition du SRADDET en matière d qualité de l’air alors même que la Région est cheffe de file sur cette question majeure. Le défi de la qualité &est l’air était absent sauf pour affirmer «  que Le GCO améliorerait la qualité de l’air », affirmation totalemeñt erronée, nous le savons pertinemment.,

– une vision sur les déchets qui est largement insuffisante notamment en terme de réduction à la source….que de chemin encore à franchir.

– une vision sur les mobilités ou les transports aériens et routiers restaient toujours l’alpha et l’oméga d’une politique des déplacements et de l’inaccessibilité pour Strasbourg.

Aujourd’hui dans l’avis de l’Eurometropole sur le projet d’arrêté du SRADDET, vous nous demandez de réduire fortement les enjeux environnementaux.

Le cadre environnemental (pour ne pas utilisé le terme de contraintes) devient donc la variable d’ajustement des politiques d’aménagement :

– sur la consommation foncière…car ce sont surtout les rocades, contournements et surtout les extensions des zones commerciales qui sont voraces en terme de foncier,

– Sur les questions de compensation et d’artificialisation des terres que vous voudriez voire se poursuivre,

– sur les zones humides dont nous connaissons toutes et tous la fragilité mais également leur potentiel en matière de biodiversité et de préservation des équilibres naturels.

Les élu.e.s écologistes ne voteront pas pour cette délibération car elle constitue un mauvais signe pour la concrétisation du Plan Climat que nous venons de voter.

 

Remonter