Capitale verte européenne : ne devenons pas la capitale du « en même temps » !

Point 19 : candidature de Strasbourg au titre de capitale verte européenne

Conseil Municipal du 29 avril 2019

Jeanne Barseghian, pour le groupe des élu.e.s écologistes

Monsieur le Maire, mes cher.es collègues,

En 2014, les écologistes appelaient déjà à faire de Strasbourg la capitale verte de l’Europe.

Bien entendu, nous soutenons cette candidature pour 2021 comme nous avons soutenu, et même porté par la voix d’Alain Jund, celle de 2019.

Pour nous, ce concours européen a du sens surtout en ce qu’il « encourage les villes à s’engager dans un processus d’amélioration et d’ambitieux objectifs environnementaux et de développement durable » et qu’il favorise les échanges entre villes européennes.

Nous sommes dans la short list, tant mieux. Cette candidature nous donne l’occasion de valoriser les bonnes pratiques de notre territoire, tant mieux. Nous sommes dans certains domaines plus en avance que d’autres villes, très bien. Mais pour autant, ne nous reposons pas sur nos lauriers, car il nous reste tant à faire !

L’urgence écologique est bien là et la responsabilité de nos pays européens dans la lutte contre les pollutions et le réchauffement du climat est immense !

Admettons aussi que les choix faits par la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg n’ont pas toujours été en cohérence avec le titre qu’elles visent. Cette candidature a en ce printemps 2019 un goût un peu amer quand on sait les ravages en cours dus au chantier du GCO.

Une fois de plus, nous appelons à la cohérence ! Viser le titre de Capitale verte européenne doit signifier l’arrêt de projets climaticides et mangeurs de terres, ce titre n’est pas compatible avec des modèles dépassés basé sur la croissance, la production et la consommation à outrance. Par pitié, ne devenons pas la Capitale du « En même temps » !

Pour finir, notre groupe des élu.es écologistes formulent deux propositions :

  • Il y a quelques semaines, la Ville et l’Eurométropole de Strasbourgs se sont vues décerner un autre titre, celui de Capitale européenne de l’Economie sociale et solidaire 2019. Cette reconnaissance que l’on doit à l’incroyable travail réalisé par les acteurs de l’ESS et de l’innovation sociale doit être bien sûr valorisée dans le cadre de cette candidature. Nous proposons de faire le lien entre ces deux démarches qui convergent vers la transition écologique et solidaire de notre territoire.
  • Et enfin, mettons en lumière toutes les actions des habitant.es de notre ville qui nous permettent de viser ce titre : ce sont tous les projets déposés dans le cadre du budget participatif pour améliorer le cadre de vie dans les quartiers de Strasbourg, ce sont ces associations qui organisent des vélorutions joyeuses dans nos rues, ce sont les parents d’élèves qui réclament une alimentation plus saine pour leurs enfants, ce sont ces jeunes qui défilent jusqu’au Parlement européen pour nous appeler à la responsabilité écologique.

Monsieur le Maire, mes cher.es collègues, donnons-nous les moyens de devenir la capitale verte européenne, phare de l’écologie et phare de l’Europe !

Remonter