Réaménagement des Halles : restons vigilant.e.s sur la question des transports !

Conseil municipal du 29 avril 2019.

Point 13 : avis sur le lancement d’une consultation par appel à projets pour la réalisation d’un pôle de loisirs urbains dans le secteur des Halles à Strasbourg.

Pierre Ozenne, pour le groupe des élu.e.s écologistes

Monsieur le Maire, Ch·er·ère·s collègues,

Vous soumettez au Conseil Municipal, la présente délibération visant à émettre un avis favorable :

  • quant au lancement d’une consultation par appel à projet, ayant notamment pour conséquence le remplacement de la Gare Routière sur la place des Halles ;
  • quant à la future cession d’un foncier par déclassement préalable d’une parcelle du domaine public.

Concernant le déclassement :

Tout d’abord, et nous l’avons déjà exprimé par le passé dans cette assemblée, nous sommes très réservés quant au déclassement de parcelles relevant du domaine public.

Par le passé, il eut fallu le recours aux projets de grandes percées, assez traumatisants mais nécessaires, pour doter la ville de Strasbourg de larges espaces dont nous jouissons aujourd’hui.

Les rues du 22 novembre, des Grandes Arcades, de la Division Leclerc, des Francs Bourgeois etc… témoignent de cette période et sont issues de ces travaux.

L’objet « place des Halles », implanté en lieu et place de l’ancienne gare ferroviaire de Strasbourg, a également permis l’élargissement de l’étroite rue de Sébastopol vers sa configuration actuelle.

Cet acte s’avère très utile pour différents usages et fonctions urbaines antérieures, actuelles et futures.

Dans la dimension « future », je pense notamment au retour du tramway à Schiltigheim dans les débats, volonté exprimée par Mme Dambach et mentionnée dans les délibérations de l’EMS depuis 2010, puis 2013 et 2015, en faveur de la création d’une liaison entre le centre-ville de Strasbourg et la cité des Brasseurs.

Pour ne pas grever l’avenir, il est important de maintenir dans le domaine public toutes les surfaces du secteur des Halles tant que les projets, à la fois celui que vous nous soumettez mais également celui d’un possible tramway de Strasbourg à Schiltigheim, ne sont pas actés définitivement.

J’observe que ce projet de tramway ne figure pas dans le cahier des charges de votre consultation pour l’appel à projet pour l’aménagement de la gare routière en espace de Loisir.

A ce titre, nous nous opposons au déclassement du domaine public.

Nous aurons tout loisir pour déclasser ce qui est réellement nécessaire, lorsque les détails des appels à projet et du tramway seront connus.

Revenons sur l’objet de la consultation pour l’appel à projet.

Premièrement, l’idée d’élargir grandement le square existant pour verdir encore plus cet espace est très enthousiasmant !

Deuxièmement, nous souhaitons que soit clairement précisé dans le cahier des charges le maintien du parking P3, notamment à destination des résidents sur secteur.

L’idée étant simple : le parking P3 doit être de préférence à destination des résidents du secteur afin qu’ils puissent stationner en ouvrage et libérer l’espace public en voirie au profit du végétal.

Troisièmement, le sujet de la gare routière n’est pas anodin. Il est important de rappeler que la Gare Routière voit transiter chaque année plus de 1 millions d’usagers. C’est presque autant que l’aéroport de Strasbourg (1,3M)… mais avec nettement moins d’égards !

La gare routière n’est pas une fin en soi. En effet, ce qui est avant tout important, c’est d’offrir un accès à la ville aux cars interrurbains, notamment du TSPO, et de démultiplier les points de desserte sur le territoire de la Ville, et de l’EMS.

Autrement dit, faisons en sorte que des lignes de cars qui traversent l’agglomération pour assurer une desserte fine du territoire.

Donc, ce qui est important, c’est de bien positionner les arrêts des cars et non de leur réserver un parking en ville.A ce titre, nous vous proposons, Monsieur le Maire, la création d’un atelier de réflexions sur la desserte de la Ville par les Cars, qui pourrait formuler des propositions à l’EMS et à la Région Grand Est, AOM.

Il est d’ailleurs urgent de demander à la Région Grand Est, AOM, d’accélérer la mutation technologique des cars fonctionnant actuellement au gasoil, au profit de motorisation plus vertueuse.

Dans l’immédiat, Monsieur le Maire, je suis inquiet et je déplore le bazar à venir sur l’accueil des cars interurbains (sur le bd de Metz par exemple) et les « schnaps idee » visant à réduire des espaces verts pour y stationner des cars (cf Parc de l’Etoile).Je demande, en outre, la réouverture du tunnel des Halles pour l’accès au parking et la zone logistique de la place des Halles afin de libérer l’espace public en surface. En revanche, je ne m’opposerai pas au comblement de la trémie de la rue Sébastopol.

En résumé, Monsieur le Maire,

Autant l’idée de la rénovation et du verdissement du secteur de la Place des Halles est largement à saluer, avec la réserve de maintenir les actuelles facilités pour l’insertion d’un futur tram vers Schilik et avoir une vraie et rapide réflexion atour des cars interurbains.

Autant, évitons que les Strasbourgeois·es revivent l’expérience du PEX, qui a créé le désordre et dont les conséquences ne sont toujours pas stabilisées : déplacement du parc expo provisoirement ou des terrains de sports à grands frais, du désormais ovni « foire  St-Jean » qui n’a toujours atterri …

Le projet d’aménagement de la Place des Halles aura des conséquences nombreuses et de plusieurs ordres ; les répercussions dépasseront largement les limites de la place des Halles : ce projet ne peut pas être pris à la légère.

Remonter