Zoo de l’orangerie : une situation toujours inacceptable !

Conseil municipal du 29 avril 2019

Point 16 : attribution d’une subvention aux Amis du Zoo de l’Orangerie.

Jeanne Barseghian, pour le groupe des élu.e.s écologistes

D’années en années, les élu.e.s écologistes dénoncent les conditions d’exploitation de cet équipement. L’association gestionnaire est régulièrement pointée du doigt par les associations animalistes, le public et les spécialistes, pour les mauvaises conditions de vie des animaux, la vétusté des installations, l’obsolescence du projet même.

Nous avons voulu croire en début de mandat qu’une amélioration digne de ce nom était engagée. Cela fait maintenant 4 ans que l’on nous parle d’études, de concertation, de remise à plat du projet du zoo. Et sur le terrain ? Rien ! Ou si peu. A part pour les lynx qui ont été relâchés dans un parc en Allemagne, on ne peut pas dire que la situation des animaux de l’orangerie ait vraiment évolué : des espaces toujours minuscules. Des sols toujours en béton. Des enclos et cages toujours inadapté.e.s aux espèces sauvages.

Cette délibération est extrêmement succincte : pas de calendrier, pas de plan d’amélioration, juste la mention d’une nouvelle concertation qui interviendra en mai juin. Bref, on nous demande une fois de plus d’attribuer 270 000 euros  sans aucune visibilité sur l’avenir ou engagement clair de la part de l’association.

Notre groupe ne peut pas accepter cet état de fait.

Alors qu’aujourd’hui un sommet mondial à Paris tire la sonnette d’alarme sur l’effondrement inédit de la biodiversité et l’extinction de masse des espèces végétales et animales,

Alors que cette assemblée a voté l’année dernière l’interdiction des cirques avec des animaux sauvages sur notre territoire,

La détention d’espèces animales exotiques dans de telles conditions est tout simplement indigne pour notre Ville.

Est-ce vraiment ainsi que nous voulons, je cite la convention « développer la connaissance et l’amour des animaux auprès du public, surtout envers le jeune public » ?

Nous le redisons, la mini-ferme tout juste inaugurée pourrait suffire à garantir l’intérêt pédagogique et contenter les visiteurs du site. A condition bien sûr de pousser le plus loin possible le bien-être des animaux, ce qui ne nous semble pas encore tout à fait acquis à ce stade.

En conséquence, nous voterons contre cette délibération.

 

Remonter