Capitale verte européenne : nous appelons à la cohérence !

Conseil de l’Eurométropole du 03 mai 2019

Candidature au titre de capitale verte européenne

Jeanne Barseghian, pour le groupe des élu.e.s écologistes.

Monsieur le Président, mes cher.es collègues,

Bien entendu, nous soutenons cette candidature pour 2021 comme nous avons soutenu, et même porté par la voix d’Alain Jund, celle de 2019.

Nous sommes dans la short list, tant mieux. Nous sommes dans certains domaines plus en avance que d’autres villes, très bien. Mais pour autant, ne nous reposons pas sur nos lauriers, car il nous reste tant à faire ! Nous sommes encore loin d’être exemplaires pour être à la hauteur de l’urgence écologique. Je ne partage pas la position qui consiste à dire que les recommandations du GIEC ne s’adressent pas à nos pays. C’est la responsabilité de nos pays, la responsabilité de nos territoires d’être à la hauteur. L’enjeu qui est devant nous, c’est celui de la survie de l’Humanité, ne l’oublions pas.

Nous formulons quatre propositions pour booster cette candidature capitale verte européenne :

1. Renforcer en interne l’ingénierie et les moyens pour aller chercher les financements européens sur la transition écologique. 

2. Interroger notre politique de rayonnement et d’attractivité au regard des objectifs du Plan Climat, notamment sur les émissions de gaz à effet de serre.

3. Faire le lien entre Capitale verte européenne et Capitale européenne de l’Economie sociale et solidaire, titre qui nous a été décerné récemment. Ces deux démarches convergent toutes deux vers la transition écologique et solidaire de notre territoire.

4. Et enfin, mettons en lumière toutes les actions des habitant.es des communes de l’Eurométropole qui nous permettent de viser ce titre : en matière d’écologie, les citoyen.ne.s sont souvent en avance sur nos assemblées !

Enfin, nous appelons une nouvelle fois à la cohérence. Ce matin, dans les débats, c’était un peu le festival de la vertitude sur le,sujet de l’A poumon vert, rocade verte, boulevard urbain… je rappelle que le sujet n’est pas d’embellir une autoroute mais de faire en sorte qu’il soit encore possible de respirer et de vivre dans notre métropole à l’avenir.

Viser le titre de Capitale verte européenne doit signifier l’arrêt de projets climaticides, destructeur de nature et de terres agricoles.  Nous en avons malheureusement eu plusieurs exemples ce matin. Par pitié, évitons de devenir  la Capitale du double discours ou du « En même temps » 

 

Remonter