Racing, SIG, ATSEM et ZFE : un conseil de tous les paradoxes !

Conseil municipal du 23 septembre 2019

Point 69 – relations financières entre la Ville et le Racing club de Strasbourg alsace – saison 2019 – 2020

Alain Jund, pour le groupe des élu.e.s écologistes

A écouter les présentations concernant la SIG et le Racing,  nous assistons à un conseil de tous les paradoxes :

– nous avons débattu plus de deux heures sur la Zone à Faible Émission avec un constat que nous manquons de moyens pour sa mise en œuvre et notamment sur sur son acceptabilité pour les plus fragiles,

– les parents lors d’un dernier conseil municipal demandaient la création de 100 postes d’ATSEM….faute de moyens, il a été décidé d’en financer 15…

– En passant sur la SIG et le Racing, nous voilà, sans état d’âme engager plus de 75 millions d’euros. L’argent magique est évident pour certaines activités et absent pour d’autres.

Au nom du groupe des élus écologistes et citoyens, nous souhaitant s’agissant de ces deux clubs,  prôner de la retenue, de la raison et de la sobriété.

Le sport professionnel s’il enthousiasme les foules et soulève la passion bien au delà de Strasbourg, nous impose un peu de rigueur. Car il s’agit certainement de sport mais également d’affaires et de business.

Nous appelons d’abord de la retenue.

De la retenue car les résultats d’un jour ne sont pas toujours ceux du lendemain. Et au moment où l’Etat nous impose la rigueur, l’argent public pour le sport professionnel semble parfois sans limite y compris pour sa propre promotion.

Ensuite sachons raison garder.

Car à étudier les évolutions budgétaires sur 6 ans, on constate une baisse des activités d’intérêt général ( ce qui se fait au quotidien dans les quartiers) et une augmentation pour les actions de communication et de promotion.

Raison garder car les chiffres sont aléatoires. A titre d’exemple, on fanfaronnait il y a quelques mois encore que la SIG ARENA ne devait pas coûter un seul euro pour les collectivités locales. Aujourd’hui la facture serait d 17 millions d’euros pour les budgets publics….ce n’est pas sérieux. Je ne parle pas du Racing où les contributions publiques passeront, en quelques semaines, de 60 à 100 millions d’euros.

C’est de l’argent magique…

C’est enfin un appel à la sobriété.

La SIG et le Racing doivent également faire preuve de sobriété. Depuis plusieurs années, l’Etat nous impose, via le Pacte Financier, des budgets drastiques.

Nous avons demandé des efforts aux agents de la collectivité, nous l’avons demandé aux associations d’utilité sociale, culturelles ou sociales; nous avons rogné sur certaines politiques publiques impératives.

Demandons également des efforts de sobriété à ces deux clubs y compris en investissant plus fortement dans le sport du quotidien et dans les quartiers.

D’un côté on mégote sur quelques milliers d’euros pour une association et ailleurs on se satisfait d’augmentation de plusieurs dizaines de millions d’euros.

Les élus écologistes voteront pour ces délibérations de fonctionnement pour la SIG et le Racing.

Nous rappelons ici notre opposition aux montants que la Ville et l’Eurometropole vont consacrer, s’agissant d’argent public, pour le stade de la Meinau et la SIG ARENA.

Nous devons, aujourd’hui à Strasbourg, valider d’autres priorités pour répondre au démon climatique et au défi de la solidarité.

Nous faisons juste un appel à la cohérence afin que nous fédérions nos énergies sur l’essentiel.

Remonter