ZFE : triple oui ! La question c’est quelles mesures, quels financements pour une ZFE efficace et équitable

Conseil de l’Eurométropole du 27 septembre 2019

Point n°27 : Déploiement d’une zone à faibles émissions sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg

Françoise Schaetzel,  pour le groupe des élu.e.s écologistes et citoyens

Oui à la ZFE pour pouvoir respirer

Et pour cela, il faut un périmètre large, sans trou dans la raquette. C’est la contrainte pour pouvoir diminuer la pollution de l’air : avec le recul qu’on a, toutes les études évaluatives le montrent. Des ZFE contraignantes mais trop petitse ne permettent pas de gagner de la qualité de l’air.

Oui à la ZFE pour vivre mieux

Il ne s’agit pas de remplacer une voiture sale par une voiture propre. Même une voiture propre continue à émettre des particules : plus de 50% d’émission de particules sont dues au frottement des pneus sur la route, des plaquettes de freins etc. Il faut regagner de l’espace public pour qu’il y ait moins de macadam, plus de vert.

Oui à la ZFE pour un territoire écolo

40% des émissions de GES proviennent du trafic et ça augmente. Arrêtons d’utiliser des énergies fossiles qui nous rendent dépendants et aggravent le réchauffement climatique.  Face à l’urgence climatique, il n’y a plus le choix.

Oui à la ZFE à certaines conditions

Profitons de la ZFE pour multiplier les alternatives à la voiture. Renforçons les pistes cyclables qui manquent cruellement en dehors de la ville centre. Utilisons toutes les modalités, depuis les plans mobilité que devraient faire les entreprises et elles ne sont pas toutes au RDV, loin de là, pour faire du co-voiturage, des transports à la demande etc

Surtout, renforçons le soutien, l’appui aux catégories les plus modestes : des primes spécifiques pour acquérir un VAE, le renforcement de la tarification solidaire, la gratuité des transports pour certains etc. C’est une priorité si l’on veut que la ZFE se fasse : c’est une question de valeurs, c’est une question d’acceptabilité.

La question n’est plus d’être pour ou contre la ZFE. La question est quelles mesures, quels financements pour une ZFE efficace et équitable

 

Remonter