Facilitons l’accessibilité des entreprises par les transports en commun !

Conseil de l’Eurométropole du 29 novembre 2019

Point 9 : SEM E3 : autorisation des représentant.e.s de l’EMS à approuver la clôture de la liquidation de la société

Martin Henry, pour le groupe des élu.e.s écologistes et citoyen.ne.s

Monsieur le Président, chers collègues,

En tant que dernier président de la SEM EP3, et maintenant liquidateur de la société, je souhaite profiter de l’occasion de cette délibération pour vous adresser quelques points relatifs à l’Espace Européen et à notre ville de Schiltigheim.

Sachez que cette semaine, au travers de la liquidation, l’EMS a encaissé un peu plus de 8 MM€ et le reste sera versé le 19 décembre. C’est la fin d’un long projet, considéré à juste titre comme un succès, notamment au niveau économique, et auquel j’ai apporté ma petite contribution sur les derniers 18 mois.

L’aventure de SEM s’arrête là, mais celle de L’Espace Européen de l’Entreprise continue et je souhaite vous partager quelques réflexions pour le futur.

Tout d’abord, il est important, voire urgent, de définir rapidement le futur de cette zone d’activité afin d’en maintenir l’attractivité.

Le concept de cette zone d’activité fait que, seuls quelques restaurants et hôtels ou la résidence étudiante y apportent un peu de vie en dehors des heures de bureaux. Et les restaurants ont du mal à se pérenniser par manque de clientèle le soir. Il serait souhaitable d’y apporter une plus large variété d’activités et d’occupations.

Avec les dernières constructions en cours, l’Espace Européen de L’Entreprise va certainement dépasser les 10.000 emplois et il reste de la place pour en accueillir plus. Le projet est loin d’avoir consommé toute la surface constructible qui avait été autorisée. Densifier en augmentant la hauteur des bâtiments semble la meilleure option pour préserver les beaux espaces verts dont elle dispose.

L’accès à la zone reste le point le plus critique. Les utilisateurs se plaignent régulièrement de ce problème, et à juste titre. Aller de Strasbourg centre à l’Espace Européen peut prendre plus d’une heure ! Aux heures de début et de fin d’activité, le trafic est complètement saturé. Certaines entreprises se posent des questions sur la pérennité de leur installation.

Prenant maintenant ma casquette d‘adjoint à la ville de Schiltigheim, je veux vous adresser un autre problème : le quartier d’affaires du Wacken où nous sommes allons passer de 6 à 12.000 emplois dans une zone enclavée où hormis un BHNS, et rien ne nous garantit un accès facile. Nous sommes en train de recréer le même problème d’accès de l’autre côté de Schiltigheim. Et celui-ci, j’ai peur que nous n’ayons pas fini d’en parler dans cette assemblée !

Que ce soit pour l’Espace Européen ou le quartier d’affaires du Wacken, la même approche a été appliquée : on crée des bureaux et ensuite on réfléchit aux déplacements. C’est un classique dans la politique territoriale. Quand nous serons capables de raisonner différemment ?

Et ce problème a des conséquences sur la ville Schiltigheim qui va bientôt se trouver coincée à l’ouest comme à l’est et devenir très difficile d’accès aux heures de pointe. En tant qu’élu.e.s de la ville, nous avons besoin d’une réflexion sérieuse sur les déplacements, et surtout la mise en place d’actions concrètes, notamment la ligne de tramway, qui devient jour après jour plus indispensable. Et on peut se poser aussi la question d’un axe de transport en commun reliant les différentes zones d’activité entre l’Esplanade, le Wacken et l’Espace Européen pour faciliter l’interaction des entreprises.

Je vous remercie de votre attention

Remonter