Une convention pluriannuelle avec CASAS pour renforcer notre action de Ville hospitalière.

Conseil municipal du 10 février 2020

Point 55 : Signature d’une convention d’objectifs pluriannuelle 2020 – 2021 – 2022 avec l’association CASAS

Marie-Dominique Dreyssé, adjointe en charge des solidarités

Par cette délibération, il est proposé au conseil municipal d’approuver la signature d’une convention d’objectif pour la période 2020/2022 avec l’association CASAS (Collectif pour l’accueil des solliciteurs d’asile à Strasbourg).

Cette convention s’inscrit pleinement dans le cadre de la démarche Strasbourg, Ville Hospitalière et de son Manifeste, co-produit par le réseau d’acteurs locaux et approuvé par le Conseil Municipal en mars 2019.

Elle permettra à la Ville d’inscrire sa relation avec l’association dans un partenariat durable fondé sur la confiance, le dialogue et le partage d’objectifs.

Cette convention concrétise ainsi l’engagement de la Ville sur deux axes du Manifeste :

– le renforcement des dispositifs de droit commun, en particulier pour l’accès aux droits des personnes en exil dans leur parcours administratif,

– le développement d’une politique volontariste d’accueil visant l’autonomie et l’inclusion des personnes migrantes nouvellement arrivées.

Depuis sa création en 1984, l’association CASAS soutient les demandeurs d’asile en recherche d’aide et de conseil, en attente de leur prise en charge ou dans leurs démarches juridiques et de droit. Ces personnes ont fui leur pays en raison de persécutions, ou de craintes de persécutions, personnelles, politiques, religieuses ou ethniques ; elles viennent demander la protection de la France et le statut de réfugiés, n’étant pas protégées par leurs autorités.

Le montant prévisionnel total de la subvention annuelle attribuée dans le cadre de cette convention d’objectifs s’élève à 110 000 euros par an :

– soit 104 000 euros pour le fonctionnement de l’espace d’accueil et d’accompagnement des personnes, avec un renforcement du volet juridique qui doit faire face à la complexité des situations et des procédures, et répondre très souvent dans l’urgence,

– 6 000 euros pour l’aide aux familles sans ressources, dans le domaine alimentaire et du transport en particulier.

La convention d’objectif, d’une durée de trois ans, se traduira par une convention financière annuelle qui sera soumise à l’approbation du Conseil Municipal.

 

 

Remonter